L’espoir est une petite chose qui ne faut jamais perdre

Depuis quelques jours j’ai accepté un très beau contrat de recherche qui prend tout mon temps. Pas trop de temps pour ceux que j’aime, ni pour écrire ici, mais je ne me plains pas, car j’adore mon job. Tout ça pour dire que je prends quand même le temps d’écrire ce matin parce que je viens de vivre quelque chose de très beau!

Ça a commencé il y a une semaine, j’ai vu sur Facebook une photo de ma meilleure amie du secondaire; elle est très beaucoup enceinte! Elle a été discrète, puis elle a seulement changé sa photo de profil après (j’évalue ça comme ça, je ne connais rien là-dedans) quelques semaines de grossesse, bref, elle a un beau gros ventre sur la photo.

Le moment où j’ai découvert la photo, j’ai pleuré, j’en tremblais. Une bonne quantité des filles vont vivre ça un jour: se rendre compte que ta meilleure chum d’enfance vit la plus belle chose au monde, que tu n’es plus là pour elle et pourtant ça te touche comme si tu étais toujours à ses côtés. C’est un drôle d’état d’esprit, incontrôlable et surtout émotif à souhait.

Ce matin, j’ai vu, encore une fois sur Facebook (ah les réseaux sociaux), la photo d’échographie d’une collègue. Je n’ai ni pleuré, ni tremblé cette fois (je ne fais pas ça à chaque fois t’sais!) mais j’étais vraiment heureuse pour elle. C’est une super belle fille autant à l’intérieur qu’à l’extérieur et ça m’a rempli de bonheur qu’elle nous partage sa joie de même, gratuitement! Je trouve qu’on partage souvent les mauvais coups et pas assez souvent les bons. Je suis pour ça diffuser le bonheur. Il n’y en aura jamais assez. Vraiment.

Quelques secondes plus tard je suis tombée sur cette vidéo (ah les réseaux sociaux qui te redirigent toujours vers ce que tu « like »s). Là j’ai pleuré, beaucoup. Ça m’a fait du bien pour vrai. Cette vidéo m’a donné espoir.

Il y a du beau qui se crée à toutes les secondes sur la planète. Pour toi, pour moi aussi, tout est possible! Just gotta « keep the faith » comme dirait Bon Jovi. Là je viens de trahir mon âge!

Bon. Il est temps pour moi d’aller écrire sur le marché de la photo d’art au Québec (oui, beau contrat qui me ressemble).

Publicité

Rendre ça spécial

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, il ne faut pas grand chose pour rendre un moment spécial. Pis c’est cool comme ça.

Une chose que je fais depuis que je suis toute petite, c’est manger du dessert le matin.  Ma mère faisait les meilleurs cupcakes au monde et, comme elle ne voulait pas qu’ils passent date, elle me permettait d’en manger quand je voulais, même le matin.  Chaque fois ça me faisait sentir spéciale.  T’sais quand tu as 5 ans et que ta mère te donne le droit de faire quelque chose que presque personne ne fait, ben tu te sens vraiment vraiment spéciale.  J’étais la queen, je me disais que si je pouvais manger du gâteau le matin, je pouvais probablement tout faire dans la vie.

Je ne suis pas vraiment du type dessert (sauf l’été où j’ai d’incontrôlables rages de blizzard), mais j’ai gardé cette habitude-là!  Quand je sais que ma journée s’annonce moyenne, je mange du dessert le matin et je me sens déjà moins ordinaire.

En plus, il paraît que c’est mieux de manger gras/sucré le matin que le soir, parce que tu as le temps de brûler les mauvaises calories dans la journée.  Ben kin!

Ce matin, j’ai mangé MA première crème glacée maison!   MI-AM-ME!  Je me suis achetée une machine à crème glacée chez Canadian Tire (50$, je pensais vraiment que c’était plus cher que ça) que je qualifie de « meilleur investissement cuisine 2014 ».

Fait que c’est ça pour moi rendre ça spécial.

Soya glacé à la vanille, bananes et framboises. Ze déjeuner de rêve!

IMG_0634.JPG

 

Chanson qui parle de spécial